La Alumbrera Argentine

La mine Bajo Alumbrera se trouve dans la province de Catamarca, district de Bélen, au nord-ouest de la ville d'Andalgalá. Après des travaux qui durèrent plusieurs années, l'exploitation de la mine Bajo Alumbrera commença en 1997.
C'est une mine à ciel ouvert. Elle est citée comme la mine à ciel ouvert la plus grande, la plus ancienne et la plus rentable d'Argentine. On en extrait surtout du cuivre et de l'or mais également d'autres métaux. L'exploitation est prévue jusqu’en 2017. Le financement a été rendu possible grâce à la banque mondiale, à des agences d'aide à l'exportation et à des banques australiennes, canadiennes, belges et allemandes. En 2003 Xstrata reprit la holding australienne MIM et avec elle le pilotage du projet. Actionnaire principal, Xstrata possède 50% des parts. Avec respectivement 37,5% et 12,5 %, les firmes canadiennes Goldcorp Inc. et Northern Orion Resources détiennent le reste du paquet d'actions. La gestion de la mine Bajo Alumbrera s'opère à travers le Consortium "Unión Transitoria de Empresas" (UTE).

Sur la page d'accueil de leur site, les dirigeants d'Alumbrera affirment qu'ils exercent leurs activités de manière responsable et en tenant compte du concept de développement durable. En 2008, la firme a reçu un certificat ISO-14001 pour ses efforts en matière d'environnement. Cependant, ce certificat lui a été décerné par des organismes extrêmement douteux. En effet, des résidus de métaux lourds ont régulièrement été trouvés dans les eaux et les sols de la province de Catamarca. En juin 2008, les autorités judiciaires locales ont été saisies au pénal d'une plainte pour pollution contre Julian Rooney, vice-président de Xstrata. Une deuxième plainte a suivi en 2010, cette fois pour une fraude fiscale évaluée à 8,26 milliards de dollars.

Nouvelles de La Alumbrera
15/04/2011 Enquête sur la fraude fiscale à La Alumbrera