Public Eye Awards 2014 : Gap et Gazprom reçoivent le prix de la honte

Gazprom est la première entreprise à avoir construit une plateforme de forage dans la mer recouverte de glace de Pechora en Arctique. En décembre 2013, elle était déjà la première à exploiter du pétrole dans la mer de Barentz en Arctique. Dans ce court laps de temps, le groupe a déjà violé de nombreuses dispositions législatives fédérales dans le domaine de la sécurité et de l'environnement.
Gazprom était nominé au Public Eye par Greenpeace Russie.

Après l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh qui a laissé plus de 1100 morts, plus de 100 entreprises textiles actives à l'échelle mondiale ont pris leur responsabilité en termes de sécurité dans leurs chaînes de production et signé l'«Accord sur les incendies et la sécurité des bâtiments au Bangladesh»

Le géant du textile Gap , l'un des principaux acheteurs de vêtements en provenance du Bangladesh, refuse pourtant jusqu'à aujourd'hui de signer cet accord contraignant avec les syndicats. Au lieu de cela, l'entreprise mine activement les efforts en vue de réformes efficaces en faisant la promotion de son propre programme, un pseudo accord juridiquement non-contraignant, contrôlé uniquement par les sociétés participantes, et ne contenant aucune obligation de rendre des comptes à l'égard des employés. Gap prend ainsi des mesures qui ne visent qu'à améliorer son image publique en termes de sécurité et de droits des travailleurs et a convaincu d'autres entreprises telles que Wallmart et Target de lui emboîter le pas.
Gap était nommée au Public Eye par les organisations SomeOFUs, International Labor Rights Forum et United Students Against Sweatshops.
Communiqué de presse du 23 janvier 2014

Zurück